Sentencia del Tribunal de Justicia de la Unión Europea. Asunto C-430/21 (RS (Efectos de las sentencias de un tribunal constitucional)) de 22 de febrero de 2022
Renvoi préjudiciel – État de droit – Indépendance de la justice – Article 19, paragraphe 1, second alinéa, TUE – Article 47 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne – Primauté du droit de l’Union – Absence d’habilitation d’une juridiction nationale pour examiner la conformité au droit de l’Union d’une législation nationale jugée conforme à la constitution par la cour constitutionnelle de l’État membre concerné – Poursuites disciplinaires
Dans l’affaire C-430/21, ayant pour objet une demande de décision préjudicielle au titre de l’article 267 TFUE, introduite par la Curtea de Apel Craiova (cour d’appel de Craiova, Roumanie), par décision du 7 juillet 2021, parvenue à la Cour le 14 juillet 2021, dans la procédure engagée par RS (Curia, 22.2.2022)

Sentencia del Tribunal de Justicia de la Unión Europea. Asunto C-109/20 (PL Holdings) de 26 de octubre de 2021
Procedimiento prejudicial — Acuerdo entre el Gobierno del Reino de Bélgica y el Gobierno del Gran Ducado de Luxemburgo, por una parte, y el Gobierno de la República Popular de Polonia, por otra, sobre la Promoción y Protección Recíproca de Inversiones, firmado el 19 de mayo de 1987 — Procedimiento arbitral — Litigio entre un inversor de un Estado miembro y otro Estado miembro — Cláusula arbitral contraria al Derecho de la Unión recogida en dicho Acuerdo — Nulidad — Convenio arbitral ad hoc entre las partes de tal litigio — Participación en el procedimiento arbitral — Manifestación tácita de la voluntad de ese otro Estado miembro de celebrar dicho convenio arbitral — Ilegalidad
En el asunto C‑109/20, que tiene por objeto una petición de decisión prejudicial planteada, con arreglo al artículo 267 TFUE, por el Högsta domstolen (Tribunal Supremo, Suecia), mediante resolución de 4 de febrero de 2020, recibida en el Tribunal de Justicia el 27 de febrero de 2020, en el procedimiento entre Republiken Polen y PL Holdings Sàrl (Curia, 26.10.2021)

Sentencia del Tribunal de Justicia de la Unión Europea. Asunto C-561/19 (Consorzio Italian Management and Catania Multiservizi) de 6 de octubre de 2021
Renvoi préjudiciel – Article 267 TFUE – Portée de l’obligation de renvoi des juridictions nationales statuant en dernier ressort – Exceptions à cette obligation – Critères – Question relative à l’interprétation du droit de l’Union soulevée par les parties à la procédure nationale après que la Cour a rendu un arrêt préjudiciel dans cette procédure – Absence de précisions des raisons justifiant la nécessité d’une réponse aux questions préjudicielles – Irrecevabilité partielle de la demande de décision préjudicielle 
Dans l’affaire C‑561/19, ayant pour objet une demande de décision préjudicielle au titre de l’article 267 TFUE, introduite par le Consiglio di Stato (Conseil d’État, Italie), par décision du 15 novembre 2018, parvenue à la Cour le 23 juillet 2019, dans la procédure Consorzio Italian Management, Catania Multiservizi SpA contre Rete Ferroviaria Italiana SpA (Curia, 6.10.2021)

La Comisión Europea ha publicado hoy el segundo informe a escala de la UE sobre el Estado de Derecho, con una Comunicación en la que se analiza la situación en la UE en su conjunto y capítulos específicos sobre cada Estado miembro. El informe de 2021 examina lo acontecido desde el pasado mes de septiembre, profundizando en la evaluación de los problemas detectados en el informe anterior y teniendo en cuenta el impacto de la pandemia de COVID-19. En general, el informe muestra muchos avances positivos en los Estados miembros, incluidos los ámbitos en los que se están abordando los retos señalados en el informe de 2020. Sin embargo, siguen existiendo preocupaciones, que en algunos Estados miembros han aumentado, por ejemplo en lo que se refiere a la independencia del poder judicial y a la situación en los medios de comunicación. El informe también subraya la fortaleza de los sistemas nacionales durante la pandemia de COVID-19. Esta pandemia también puso de manifiesto la importancia de la capacidad de mantener un sistema de controles y equilibrios que respete el Estado de Derecho. | RAPID, IP/21/3761, 20.7.2021

Sentencia del Tribunal de Justicia de la Unión Europea. Asuntos C-83/19 (Asociaţia ‘Forumul Judecătorilor Din România’ v Inspecţia Judiciară), C-127/19 (Asociaţia ‘Forumul Judecătorilor Din România’ and Asociaţia ‘Mişcarea Pentru Apărarea Statutului Procurorilor’ v Consiliul Superior al Magistraturii) y C-195/19 (PJ v QK) y en los Asuntos C-291/19 (SO v TP and Others), C-355/19 (Asociaţia ‘Forumul Judecătorilor din România’, Asociaţia ‘Mişcarea Pentru Apărarea Statutului Procurorilor’ and OL v Parchetul de pe lângă Înalta Curte de Casaţie şi Justiţie - Procurorul General al României) y C-397/19 (AX v Statul Român - Ministerul Finanţelor Publice) de 18 de mayo de 2021
Renvoi préjudiciel – Traité d’adhésion de la République de Bulgarie et de la Roumanie à l’Union européenne – Acte relatif aux conditions d’adhésion à l’Union de la République de Bulgarie et de la Roumanie – Articles 37 et 38 – Mesures appropriées – Mécanisme de coopération et de vérification des progrès réalisés par la Roumanie en vue d’atteindre certains objectifs de référence spécifiques en matière de réforme du système judiciaire et de lutte contre la corruption – Décision 2006/928/CE – Nature et effets juridiques du mécanisme de coopération et de vérification et des rapports établis par la Commission sur le fondement de celui-ci – État de droit – Indépendance de la justice – Article 19, paragraphe 1, second alinéa, TUE – Article 47 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne – Lois et ordonnances gouvernementales d’urgence adoptées en Roumanie au cours des années 2018 et 2019 en matière d’organisation du système judiciaire et de responsabilité des juges – Nomination ad interim aux postes de direction de l’Inspection judiciaire – Mise en place au sein du ministère public d’une section chargée d’enquêter sur les infractions commises au sein du système judiciaire – Responsabilité patrimoniale de l’État et responsabilité personnelle des juges en cas d’erreur judiciaire
Dans les affaires jointes C‑83/19, C‑127/19, C‑195/19, C‑291/19, C‑355/19 et C‑397/19, ayant pour objet six demandes de décision préjudicielle au titre de l’article 267 TFUE, introduites, respectivement, par le Tribunalul Olt (tribunal de grande instance d’Olt, Roumanie), par décision du 5 février 2019, parvenue à la Cour le 5 février 2019 (C‑83/19) ; par la Curtea de Apel Piteşti (cour d’appel de Piteşti, Roumanie), par décision du 18 février 2019, parvenue à la Cour le 18 février 2019 (C‑127/19) ; par la Curtea de Apel Bucureşti (cour d’appel de Bucarest, Roumanie), par décision du 28 février 2019, parvenue à la Cour le 28 février 2019 (C‑195/19) ; par la Curtea de Apel Braşov (cour d’appel de Braşov, Roumanie), par décision du 28 mars 2019, parvenue à la Cour le 9 avril 2019 (C‑291/19) ; par la Curtea de Apel Piteşti (cour d’appel de Piteşti, Roumanie), par décision du 29 mars 2019, parvenue à la Cour le 6 mai 2019 (C‑355/19), ainsi que par le Tribunalul Bucureşti (tribunal de grande instance de Bucarest, Roumanie), par décision du 22 mai 2019, parvenue à la Cour le 22 mai 2019 (C‑397/19), dans les procédures Asociaţia « Forumul Judecătorilor din România contre Inspecţia Judiciară (C‑83/19), Asociaţia « Forumul Judecătorilor din România, Asociaţia « Mişcarea pentru Apărarea Statutului Procurorilor contre Consiliul Superior al Magistraturii (C‑127/19), PJ contre QK (C‑195/19), SO contre TP e.a., GD, HE, IF, JG (C‑291/19), Asociaţia « Forumul Judecătorilor din România », Asociaţia « Mişcarea pentru Apărarea Statutului Procurorilor », OL contre Parchetul de pe lângă Înalta Curte de Casaţie şi Justiţie – Procurorul General al României (C‑355/19), et AX contre Statul Român – Ministerul Finanţelor Publice (C‑397/19) (Curia.europa.eu, 18.5.2021)

Sentencia del Tribunal General de la Unión Europea. Asunto T-789/19 (Tom Moerenhout y otros/Comisión) de 12 de mayo de 2021
Droit institutionnel – Initiative citoyenne européenne – Échanges commerciaux avec les territoires sous occupation militaire – Refus d’enregistrement – Défaut manifeste d’attributions de la Commission – Article 4, paragraphe 2, sous b), du règlement (UE) no 211/2011 – Politique commerciale commune – Article 207 TFUE – Politique étrangère et de sécurité commune – Article 215 TFUE – Obligation de motivation – Article 4, paragraphe 3, du règlement no 211/2011
Dans l’affaire T‑789/19, Tom Moerenhout, demeurant à Humbeek (Belgique), et les autres parties requérantes dont les noms figurent en annexe (1), représentés par Me G. Devers, avocat, parties requérantes, contre Commission européenne, représentée par Mmes I. Martínez del Peral et S. Delaude, en qualité d’agents, partie défenderesse (Curia.europa.eu, 12.5.2021)

Página 3 de 25

Esta web utiliza cookies con una finalidad estadistica y para mejorar su navegación