Sentencia del Tribunal General de la Unión Europea. Asuntos acumulados T-639/14 RENV, T-352/15 y T-740/17 (DEI/Comisión) de 22 de septiembre de 2021
Aides d’État – Tarif de fourniture d’électricité – Fixation du tarif facturé à Alouminion par décision d’un tribunal arbitral – Décision de classer la plainte – Décision constatant l’absence d’aide – Acte attaquable – Qualité d’intéressé – Intérêt à agir – Qualité pour agir – Recevabilité – Imputabilité à l’État – Avantage – Principe de l’opérateur privé – Difficultés sérieuses
Dans les affaires jointes T‑639/14 RENV, T‑352/15 et T‑740/17, Dimosia Epicheirisi Ilektrismou AE (DEI), établie à Athènes (Grèce), représentée, dans l’affaire T‑639/14 RENV, par Mes E. Bourtzalas, A. Oikonomou, E. Salaka, C. Synodinos, H. Tagaras et D. Waelbroeck, dans l’affaire T‑352/15, par Mes Bourtzalas, Synodinos, Salaka, Tagaras et Waelbroeck et, dans l’affaire T‑740/17, par Mes Bourtzalas, Salaka, Synodinos, Tagaras, Waelbroeck, Oikonomou et V.-K.-L. Moumoutzi, avocats, partie requérante, contre Commission européenne, représentée, dans l’affaire T‑639/14 RENV, par MM. É. Gippini Fournier et A. Bouchagiar et, dans les affaires T‑352/15 et T‑740/17, par MM. Bouchagiar et P.-J. Loewenthal, en qualité d’agents, partie défenderesse, soutenue par Mytilinaios AE – Omilos Epicheiriseon, anciennement Alouminion tis Ellados VEAE, établie à Marousi (Grèce), représentée par Mes N. Korogiannakis, N. Keramidas, E. Chrysafis et D. Diakopoulos, avocats, partie intervenante (Curia, 22.9.2021)

Sentencia del Tribunal de Justicia de la Unión Europea. Asunto C-341/20 (Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne) de 9 de septiembre de 2021
Manquement d’État – Article 258 TFUE – Directive 2003/96/CE – Taxation des produits énergétiques et de l’électricité – Article 14, paragraphe 1, sous c) – Exonération des produits énergétiques utilisés comme carburant ou combustible pour la navigation dans des eaux de l’Union européenne – Exonération octroyée aux seuls bateaux de plaisance privés faisant l’objet d’un contrat d’affrètement
Dans l’affaire C‑341/20, ayant pour objet un recours en manquement au titre de l’article 258 TFUE, introduit le 24 juillet 2020, Commission européenne, représentée par Mmes F. Moro et A. Armenia, en qualité d’agents, partie requérante, contre République italienne, représentée par Mme G. Palmieri, en qualité d’agent, assistée de M. A. Maddalo, avvocato dello Stato, partie défenderesse (Curia, 15.9.2021)

Sentencia del Tribunal General de la Unión Europea. Asunto T-777/19 (CAPA e.a./Commission) de 15 de septiembre de 2021
Aides d’État – Aides individuelles en faveur de l’exploitation de parcs éoliens en mer – Obligation d’achat de l’électricité à un prix supérieur au prix du marché – Procédure préliminaire d’examen – Décision de ne pas soulever d’objections – Recours en annulation – Article 1er, sous h), du règlement (UE) 2015/1589 – Qualité de partie intéressée – Entreprises de pêche – Implantation des parcs dans des zones de pêche – Rapport de concurrence – Absence  ‑ Risque d’affectation des intérêts des entreprises de pêche par l’octroi des aides litigieuses – Absence  ‑ Défaut d’affectation directe et individuelle  ‑ Irrecevabilité
Dans l’affaire T‑777/19, Coopérative des artisans pêcheurs associés (CAPA) Sarl, établie au Tréport (France), et les autres parties requérantes dont les noms figurent en annexe (1), représentées par Me M. Le Berre, avocat, parties requérantes, soutenues par Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins des Hauts-de-France (CRPMEM), établi à Boulogne-sur-Mer (France), Fonds régional d’organisation du marché du poisson (FROM NORD), établi à Boulogne-sur-Mer, Organisation de producteurs CME Manche-Mer du Nord (OP CME Manche-Mer du Nord), établie au Portel (France), représentés par Me A. Durand, avocate, parties intervenantes, contre Commission européenne, représentée par MM. B. Stromsky et A. Bouchagiar, en qualité d’agents, partie défenderesse, soutenue par République française, représentée par Mme E. de Moustier, MM. P. Dodeller et T. Stehelin, en qualité d’agents, par Ailes Marines SAS, établie à Puteaux (France), représentée par Mes M. Petite et A. Lavenir, avocats, par Éoliennes Offshore des Hautes Falaises SAS, établie à Paris (France), Éoliennes Offshore du Calvados SAS, établie à Paris, Parc du Banc de Guérande SAS, établie à Paris, représentées par Mes J. Derenne et D. Vallindas, avocats, et par Éoliennes en Mer Dieppe Le Tréport SAS, établie à Dieppe (France), Éoliennes en Mer Îles d’Yeu et de Noirmoutier SAS, établie à Nantes (France), représentées par Mes C. Lemaire et A. Azzi, avocats, parties intervenantes (Curia, 15.9.2021)

Tras la prohibición de las prácticas comerciales desleales y la mejora de la cooperación de los productores, la Comisión presenta hoy el tercer elemento destinado a mejorar la equidad en la cadena de suministro de alimentos, introduciendo mayor transparencia en lo que concierne a la forma de comunicar los precios a lo largo de esa cadena.

La Comisión Europea ha presentado hoy una propuesta que permitirá disponer de información crucial sobre la manera en que se determinan los precios a medida que los productos agroalimentarios franquean las distintas etapas de la cadena de suministro de alimentos.

Las diferencias entre los precios de compra y los de venta pueden proporcionar información sobre los costes intermedios (como el transporte, los seguros, el almacenamiento, etc.) que se van generando entre el vendedor y comprador. Una mayor transparencia puede contribuir a que se adopten mejores decisiones empresariales y a incrementar la confianza en que, entre las distintas fases de la cadena de suministro de alimentos, se dan unas prácticas comerciales cabales. Disponer de información oportuna y de fácil acceso sobre la evolución del mercado también resulta fundamental para poder competir eficazmente en los mercados mundiales. (RAPID, IP/19/2529, 22.5.2019)

Los sitios web de consumo examinados en toda la UE muestran que muchos consumidores se encuentran con información poco clara sobre precios y descuentos cuando compran en línea. La Comisión Europa y las autoridades nacionales de protección de los consumidores publican hoy los resultados de un examen pormenorizado a escala de la UE realizado en 560 sitios de comercio electrónico que ofrecen una gran variedad de productos, servicios y contenido digital, como ropa o calzado, programas informáticos o entradas para espectáculos. Cerca del 60 % de estos sitios web presentaban irregularidades en relación con la normativa en materia de protección de los consumidores de la UE, sobre todo en cuanto a la forma en que se presentan los precios y las ofertas especiales. (RAPID, IP/19/1333, 22.2.2019)

Sentencias del Tribunal de Justicia de la Unión Europea. Asuntos C-261/16 P (Kühne + Nagel International y otros/Comisión), C-263/16 P (Schenker/Comisión), C-264/16 P (Deutsche Bahn y otros/Comisión) y C-271/16 P (Panalpina World Transport (Holding) y otros/Comisión) de 1 de febrero de 2018
Pourvoi – Concurrence – Ententes – Article 101 TFUE – Fixation de prix – Services de transit aérien international – Accord de tarification ayant une incidence sur le prix final des services
Dans l’affaire C‑261/16 P, ayant pour objet un pourvoi au titre de l’article 56 du statut de la Cour de justice de l’Union européenne, introduit le 10 mai 2016, Kühne + Nagel International AG, établie à Feusisberg (Suisse), Kühne + Nagel Management AG, établie à Feusisberg, Kühne + Nagel Ltd, établie à Uxbridge (Royaume-Uni), Kühne + Nagel Ltd, établie à Shanghai (Chine), Kühne + Nagel Ltd, établie à Hong-Kong (Chine), représentées par Mes U. Denzel, C. von Köckritz et C. Klöppner, Rechtsanwälte, parties requérantes, l’autre partie à la procédure étant: Commission européenne, représentée par MM. A. Dawes, H. Leupold et G. Meessen, en qualité d’agents, partie défenderesse en première instance (Curia.europa.eu, 1.2.2018)

Página 1 de 12

Esta web utiliza cookies con una finalidad estadistica y para mejorar su navegación